Les parcs nationaux : quelques explications

Candidature de la Forêt d’Anlier : étapes et moments clé

JUILLET 2021 - Lancement de l'appel à projet de la Wallonie Le Gouvernement wallon diffuse un appel à projets, dans le cadre du Plan de relance de la Wallonie, en vue de reconnaître deux parcs nationaux sur le territoire régional. La Forêt d’Anlier se porte candidate et sa coalition territoriale se penche sur la rédaction d’une note d’intention de 25 pages dans laquelle elle démontre son admissibilité à la reconnaissance ainsi que son potentiel en tant que futur Parc national.

DÉCEMBRE 2021 - Sélection de la candidature de la Forêt d'Anlier pour la deuxième phase Le travail fourni porte ses fruits et nous sommes récompensés par une préselection de notre candidature au titre de Parc national, à côté de celle de trois autres territoires.

La procédure entre désormais dans sa deuxième phase, celle de la conception du Masterplan du futur Parc national, qui prend la forme d’un Plan directeur (vision à 20 ans) et d’un Plan opérationnel (plan d’actions concret à un horizon de 4 ans).

Ce travail doit aboutir à une vision claire et ambitieuse de l’avenir de la Forêt d’Anlier, en tant que parc national, dans une multitude de secteurs : nature et environnement, paysages, climat, tourisme, mobilité, implication citoyenne, éducation à l’environnement, gouvernance, financement des actions, etc.

DEPUIS MARS 2022 - Élaboration du Masterplan La coalition territoriale porteuse du projet de Parc national de la Forêt d’Anlier entre dans une phase de réflexion intense, en réunissant autour de la table des acteurs essentiels à l’élaboration du Masterplan : le Parc naturel de la Haute-Sûre et de la Forêt d’Anlier (bureau de projet), les Communes, la Gruerie d’Arlon, le DNF, des acteurs de la conservation de la nature, de l’environnement, du tourisme et du patrimoine ainsi que divers experts.

Qu’est-ce qu’un Parc national ?

Le Parc national se définit selon les critères suivants :

  • Taille : Son territoire doit couvrir au minimum 5.000 ha dotée d’un patrimoine naturel exceptionnel, que l’Homme s’engage à protéger ;

  • Préservation : Les actions qui y sont menées visent à protéger et développer la nature et la biodiversité, en agissant sur le maintien et la restauration des espèces animales et floristiques ainsi que des habitats qu’elles fréquentent. Il vise également la protection des valeurs paysagère, culturelle et patrimoniale du territoire ;

  • Développement touristique : Il vise la valorisation de son patrimoine naturel, en encourageant notamment un tourisme durable  ;

  • Impact positif pour les citoyens : Un parc national améliore le bien-être et la qualité de vie, en contribuant aux développements économique et social durable des citoyens de son territoire et de ses environs.

Plus d’informations via l’appel à projet de la Wallonie

Parc national des Hoge Kempen

La Belgique ne possède actuellement qu’un seul parc national : le Parc national des Hoge Kempen, situé dans le Limbourg.

Avec plus de 12 000 ha de forêts et de landes, il s’étend sur les municipalités de As, Bilzen, Bree, Dilsen-Stokkem, Genk, Lanaken, Maaseik, Maasmechelen, Oudsbergen et Zutendaal.

Composé de bruyères, dunes, de forêts mais aussi de grands lacs, dans lesquels des espèces uniques vivent librement, il invite à la découverte et à l’évasion. Découvrez tout ce qu’il peut vous offrir sur son site web.

Parc national de forêts

Le Parc national de forêts est situé le plus au nord de la France, sur le plateau de Langres. Il s’étend sur 241.089 hectares et alterne principalement des paysages forestiers, de vallées et des plaines.

Tout comme la Forêt d’Anlier, il a la particularité d’être l’habitat de l’emblématique cigogne noire. Visitez leur site web pour plus d’informations.